Fête des lumières

Tout d’abord, je tenais à m’excuser de ma très longue absence sur ce blog, depuis plus de deux semaines. Mais croyez-moi, j’avais quelques très bonnes excuses. La fin des cours, marquée par quelques petits exams (fort peu en ce premier semestre), les préparatifs de Noël, les cadeaux à trouver (même si cette année, je pense que c’est un peu fichu) et enfin, pour clore en beauté mon court séjour à Lyon, la Fête des lumières.

J’y étais pour de vrai et ce ne fut pas qu’une partie de plaisir. Bien sûr, j’ai profité de ces 4 jours pour me balader dans Lyon, en essayant d’apercevoir, tantôt un flipper géant, tantôt un éléphant un poil lourdaud. Mais j’ai surtout passé ces 4 jours aux côtés de mes amis. Il s’agit là de la partie « plaisir » de la fête, passer du temps entre potes, dans la foule et profiter des spectacles de lumières, un peu trop espacés les uns des autres, mais pas si mal que ça. D’ailleurs, aux vues des nombreux visiteurs venus juste pour ça, je dirais même que ces animations étaient plutôt plaisantes. J’ai donc passé trois magnifiques soirées à flâner entre les lumignons et je vous invite à en faire autant, si l’occasion se présente pour vous l’année prochaine.

Mais qui dit plaisir, annonce aussi son lot de malheurs, ou plutôt devrais-je dire, de mécontentements. Nous avons aussi du trouver de quoi nous sustenter et là, nous n’étions plus du tout dans le « plaisir ». Pire encore, nous avons réussi à ressortir en colère d’un restaurant, tant le service, la bouffe et la mauvaise foi du patron étaient pitoyables. Je n’aime pas, en temps normal, faire des vagues, mais le restaurant lyonnais Les Larmes de Bacchus, situé sur la place Bellecour, s’est, ce soir là, bien foutu de notre gueule. Et je ne pèse pas mes mots. Un menu de cantine, des réflexions de mauvais goûts de la part d’un personnel peu sympathique, le tout pour 22€, il y a bel et bien de quoi pleurer. Et franchement, ils ont bien failli me gâcher la fête. Du coup, je me permet de vous recommander de ne jamais y mettre les pieds, pour le bien de votre ventre et de votre portefeuille.

Portefeuille qui chez moi a d’ailleurs bien mal vécu cette fête des lumières, même si j’en garde pourtant un très agréable souvenir. Bref, comme toutes les expériences, celle-ci m’aura laissé son lot d’agréables et de mauvais souvenirs. Mais la fête des lumières reste l’évènement lyonnais de l’année et je suis très heureuse d’avoir pu en faire partie et d’avoir dit au revoir à Lyon sur ces quelques belles journées.

Et vous, vous y êtes déjà allés ? Vous aimeriez ?

Publicités